L’ostéopathe accompagne le tout petit tout au long de sa croissance, à des moments clefs de son développement moteur : se tourner, ramper, quatre pattes, acquisition de la marche.
Les motifs qui peuvent amener à consulter ne sont pas seulement d’ordre postural mais aussi des troubles digestifs (coliques, régurgitations, difficultés d’évacuation des selles), troubles du sommeil, troubles ORL, déformations crâniennes, tétées difficiles…
Tout cet accompagnement se fait en complément du suivi médical de l’enfant.

Cet accompagnement est d’autant plus important si la grossesse et/ou l’accouchement ont été difficiles, par exemple si l’enfant est né prématurément, si des instruments (forceps, ventouse) ont été utilisés, si le passage dans le bassin de la maman a été compliqué ou si une césarienne a été nécessaire.