Tout au long de la grossesse, l’ostéopathe accompagne la femme enceinte pour gérer les désagréments pouvant survenir lors des différents trimestres, tels que les nausées, les vomissements, les remontées acides, les difficultés à digérer. Il permet également d’aider à soulager les douleurs lombaires et dorsales, les sciatalgies, les jambes lourdes…

L’ostéopathe contrôle aussi la mobilité des organes et des viscères, afin que le fœtus puisse se développer et bouger convenablement dans l’utérus.

Avant et après l’accouchement, l’ostéopathe s’assure de la bonne mobilité du bassin qui va être très sollicité.

Dans le cas de troubles de la fertilité, l’ostéopathe peut intervenir si des blocages affectent les systèmes digestif, gynécologique, artériel et veineux. En effet, l’ovulation, la fécondation et la nidation sont des phénomènes complexes qui nécessitent, entre autres, un bon fonctionnement hormonal, une bonne qualité de la muqueuse utérine et une mobilité adéquate des organes et viscères.